42 % des Canadiens veulent réduire leurs dépenses en assurance

Pour faire face à la crise, la population canadienne cherche à économiser. La compagnie TD Insurance, prestataire de services financiers révèle que les Canadiens réduisent au minimum leurs dépenses en assurance. Les assurés choisissent leur couverture en fonction de leurs moyens financiers.

Le rapport de TD Insurance


Les Canadiens sont conscients de l’importance des assurances pour se prémunir contre les risques. Cependant, TD Insurance révèle dans son deuxième rapport annuel que 42 % de la population se montrent moins enthousiastes à contracter auprès d’un assureur. Ces derniers limitent même leur couverture au strict minimum. 33 % des assurés ne font plus de réclamations pour éviter de payer des primes en hausse alors que 21 % ont résilié un contrat ou ont renoncé à une garantie. Un peu moins de 20 % des Canadiens reconnaissent cependant qu’ils ne sont pas suffisamment couverts.

Les fraudes prolifèrent

Les contraintes financières incitent les gens à frauder. En effet, 20 % des assurés concèdent qu’ils ont menti à leur assureur afin de baisser le montant de leur prime. Le Bureau d’assurance du Canada affirme que ces pratiques occasionnent une perte de 542 millions de dollars aux entreprises et à leurs clients. Le vice-président de TD Insurance à Toronto, Dave Minor, affirme que dans certains cas, ce problème provient d’un manque d’attention de la part des clients.

Les courtiers snobent les clients pauvres

Mais le problème ne concerne pas seulement les assurés, le responsable de l’entreprise financière se plaint que les courtiers adoptent un comportement préoccupant. Ces derniers ont tendance à snober les clients dotés de revenus modestes pour mieux s’occuper de leur clientèle aisée, plus rentable aux yeux de leur entreprise. Du côté des simples citoyens, le secteur de l’assurance relève du domaine du mystère alors que les compagnies mettent à leur disposition de nombreuses informations sur leurs offres.

Ajouter un commentaire