Assurance : les compagnies canadiennes réticentes à couvrir les copropriétés ?

Les compagnies d’assurance canadiennes hésiteraient à assurer les copropriétés. La majorité des immeubles présentent en effet des défauts de construction et sont mal entretenus.


Méfiance de la part des assureurs

Selon le Regroupement des gestionnaires de copropriétés du Québec-RGCQ, les assureurs canadiens rechignent à couvrir les copropriétés. La plupart des compagnies d’assurance refusent en effet de les assurer étant donné leur état et l’absence d’entretien. Celles qui acceptent de les couvrir réclament quant à elles des franchises élevées allant jusqu’à 250 000 dollars et augmentent les primes de responsabilité civile. Pour justifier leur méfiance à l’égard des immeubles, les assureurs dénoncent la récurrence des dégâts d’eau dans les copropriétés, la mauvaise étanchéité des façades ainsi que la non-conformité des éléments de tuyauterie. Le secrétaire général du RGCQ, Yves Joli-Coeur, a cependant affirmé que la situation pénalise les propriétaires qui verront inévitablement la valeur de leur bien chuter.

Inciter les propriétaires à l’entretien

Interrogé sur le sujet, le directeur des communications au Bureau d’assurance du Canada, Pierre Babinsky, révèle que les assureurs ne boudent pas les copropriétés. Ceux-ci remarquent tout simplement que les immeubles font de plus en plus l’objet de sinistres. Ils ne souhaitent donc pas être considérés comme des entreprises d’entretien d’autant plus que les propriétaires préfèrent souscrire une assurance couvrant les éventuels dégâts plutôt que remplacer les équipements délabrés. Pierre Babinsky souligne par ailleurs que la franchise est proportionnelle au risque observé et que le montant élevé de la prime vise à inciter les propriétaires à l’entretien. Une compagnie d’assurance a pour sa part révélé avoir revu ses exigences à la hausse pour les copropriétés : franchise et prime ont entre autres augmenté pour les dégâts d’eau.

source: canoé argent

Ajouter un commentaire