Augmentation d’impôts au Québec : les plus riches dans la ligne de mire

Le budget 2013 du gouvernement Québecois augure une mauvaise et une bonne nouvelle aux contribuables. Les plus nantis retiendront surtout la mauvaise nouvelle : l’imposition des ménages les plus aisés l’année prochaine.

Les riches Québecois visés par un projet de hausse d’impôts

Le gouvernement du Québec s’apprête à décréter une nouvelle augmentation d’impôt, effective dès le 1er janvier 2013. Cette mesure ne concernera pas toutefois l’ensemble des contribuables de la région, déjà tributaires du plus fort taux d’imposition au Canada et dans toute l’Amérique du Nord. Les nouvelles dispositions viseront surtout les ménages les plus aisés, ceux qui gagnent pas moins de 100 000 $ par an. Selon Nicolas Marceau, ministre des Finances, cette catégorie de contribuables s’acquittera d’une taxe sur le revenu de 25,75 % à partir de l’année fiscale 2013. Ils verront ainsi leur impôt s’alourdir de 1,75 point par rapport à 2012. Au total, les foyers concernés vont supporter un taux d’impôt combiné de 49,97 %. Le seuil critique de 50 % n’est plus loin.

La réduction du déficit une nouvelle fois invoquée

Les ménages les plus nantis verront également leur contribution santé s’alourdir. Si cette participation s’élève actuellement à 200 $, elle sera calculée en fonction des revenus l’année prochaine. Le forfait sera cependant limité entre 100 $ et 1000 $ pour les plus démunis et les classes supérieures. L’apport de la classe moyenne reste inchangé à 200 $. Seule consolation pour les contribuables concernés, la hausse d’impôts ne sera pas rétroactive.

Conscient que cette nouvelle hausse sera difficile à digérer, le gouvernement insiste sur la nécessité de réduire le déficit public dans les brefs délais, hypothèse clairement destinée à calmer les ardeurs des plus riches. Les dirigeants rappellent par ailleurs que l’effacement des dettes, prévu en 2013-2014, exige un effort commun, impliquant aussi bien la classe moyenne que les plus nantis. Le gouvernement veut même montrer la voie, en promettant de réduire ses dépenses durant les trois prochaines années.

Categories: Impot Tags:
  1. Pas encore de commentaire


Les canadiens préfèrent les hypothèques à taux fixe en ce moment

Taux fixe ou taux variable, l'éternelle question. Les canadiens préfèrent opter pour un taux fixe en ce moment et on les comprend. Les taux d'intérêt hypothécaires sont historiquem

La Banque du Canada laisse son taux directeur inchangé à 1%

La Banque du Canada a décidé de laisser, sans surprise, son taux directeur à 1%. Le taux officiel d'escompte demeure à 1 1/4 %, et le taux de rémunération des dépôts, à 3/4 %.

Voici la liste des 20 meilleurs employeurs au Canada

Les Prix Randstad récompensent les meilleurs employeurs au pays selon un sondage effectué par ICMA International auprès de 8500 canadiens. On ne connait pas encore le gagnant m

ING Direct Canada devient Tangerine

Après plusieurs mois de préparation, ING Direct a enfin annoncé LA nouvelle que nombre de ses clients attendent depuis 2012 : la banque change de nom. Dorénavant, elle se dénomme T

Acheter de l'immobilier aux Etats-Unis : Détroit a un ROI de 30%

Si vous souhaitez investir dans l'immobilier, il serait peut-être intéressant de regarder du côté américain et en particulier dans certaines villes. Le site RealtyTrac a réalisé un