Banque du Canada : le taux directeur maintenu à 1 %

Comme prévu par la majeure partie des économistes et observateurs, la Banque du Canada a maintenu son taux directeur à 1 %. Dans un communiqué, la banque a annoncé le maintien de ce taux et en a également profité pour annoncer que malgré le redressement de l’économie canadienne, elle a une certaine crainte envers les répercussions que pourraient avoir la crise financière en Europe sur la reprise au niveau mondial, sans compter les effets de l’actuelle crise qui secoue le monde arabe.

Lors d’une conférence, la Banque du Canada laisse entendre que l’évolution économique à l’échelle mondiale est quasiment conforme à ce qu’elle avait prévu. Au niveau du territoire, la Banque du Canada annonce que la reprise se fait plus vite que prévu. Les exportations canadiennes ont connu un bond conséquent grâce au regain d’activité aux États-Unis, qui se présente comme étant le principal acheteur des produits canadiens. Cependant, cette institution à une certaine réserve quant à la situation financière de certains pays européens, notamment l’Irlande, le Portugal et l’Espagne.

Il faut aussi ajouter à la source considérable d’inquiétude que représentent ces pays le prix élevés des produits de base, tels que les métaux et le pétrole. Selon l’établissement bancaire canadien, le prix pourrait connaître une hausse considérable avec les tensions politiques qui secouent actuellement les pays arabes, hausse qui d’ailleurs commence à se faire ressentir vu que le prix de l’essence a connu un bond ces derniers jours. La prévision des analystes sur un statu quo concernant le taux directeur est tout à fait compréhensible. Dans de telles circonstances, il aurait été surprenant de voir la Banque du Canada opter pour une modification de ce taux.

[source: newswire]

Categories: Finance Economie Tags:
  1. Pas encore de commentaire


Québec : la dette publique inquiète les observateurs

Pour chaque dollar collecté par les recettes publiques, 11 cents sont consacrés au paiement de la dette publique. Cette politique du gouvernement québécois inquiète alors certains

Les investissements des entreprises sont insuffisants au Canada

Selon un rapport de l'Institut C.D. Howe, les entreprises canadiennes n'investissent pas assez dans la modernisation de leurs équipements. Le Canada serait ainsi très en retard par

Un tiers des Québécois ignore le phénomène de l’inflation

Terme utilisé quotidiennement pour désigner la diminution du pouvoir d’achat et l’augmentation du coût de la vie, l’inflation est un mot qu’un tiers des Québécois ignore selon des

Canada : la fiscalité représente 42 % du revenu

Pour beaucoup de ménages français, le logement constitue le pôle de dépense le plus important du foyer. Au Canada, il s'avère que la fiscalité est le poste budgétaire le plus impor

L'automobile, une dépense conséquente pour les Canadiens

Comment les Canadiens dépensent-ils leur argent ? Une récente étude de la banque BMO répond en partie à cette question. À première vue, les dépenses automobiles occupent une place