La BMO encourage les femmes canadiennes à assurer leur retraite

Une récente analyse de la BMO a révélé que l’effectif des Canadiennes endossant la gestion financière de leur foyer est en perpétuelle croissance. Néanmoins, pour que ces dernières puissent prendre en main leurs avoirs et assurer leur retraite, la Banque de Montréal a décidé de les sensibiliser.

Salariées canadiennes : un patrimoine en perpétuelle croissance

L’étude effectuée récemment par la BMO a démontré que plus de trois-quarts des femmes canadiennes sont actuellement responsables de la gestion financière de leur ménage. Toujours d’après les analystes de la banque, chaque année, le capital des salariées canadiennes s’accroît de 8 %. Cependant, les statistiques mettent en relief que les femmes sont moins prévenantes que les hommes et ne s’engagent pas toujours à assurer leur capital. En effet, si 62 % des hommes sont titulaires d’une épargne ou d’une assurance, seuls 52 % des femmes prennent cette initiative. Les analystes de BMO attribuent ce fait à une appréhension des risques, au manque de stabilité des emplois féminins et à un taux de salaire moins élevé que chez les hommes.

Que conseille la BMO aux salariées canadiennes ?

Afin que les femmes canadiennes puissent faire face aux imprévus que la vie réserve, la Banque de Montréal leur conseille d’opter pour un dispositif de placement ou un plan d’épargne spécifique. Pour cela, l’accompagnement d’un conseiller bancaire est nécessaire. Ce conseiller financier sera à même de leur suggérer les meilleures dispositions à prendre. Pour obtenir des informations plus détaillées, la BMO leur suggère également de consulter la rubrique retraite de la banque, un portail qui fourmille de conseils. Par ailleurs, en se fixant des objectifs réels, que cela soit sur le court ou le long terme, les salariées canadiennes pourront ériger un plan de retraite adéquat et adapté à leurs besoins futurs.





Categories: Retraite Tags:


  1. Pas encore de commentaire