Budget Flaherty déposé : l’équilibre budgétaire sera instauré

L’objectif fixé sera atteint, annonce Jim Flaherty, le ministre fédéral des finances. Avant le passage aux urnes en octobre 2015, l’équilibre budgétaire sera rétabli même si la croissance économique n’est pas celle que l’on l’attendait.

Une nouvelle approche pour atteindre ces objectifs


Le ministre a parlé : il n’y a pas de recette miracle pour arriver à ses fins. Le gouvernement a choisi de traquer les citoyens qui ne se mettent pas en règle vis-à-vis de la fiscalité. Il en sera de même pour les entreprises.

Le déficit budgétaire prévu pour cette année est donc de 18,3 milliards de dollars. Le budget fédéral de 2013 – 2014 a été remis le jeudi 21 mars à la chambre des communes, dans lequel les mesures à prendre pour réduire le déficit budgétaire sont détaillées.

Pas d’augmentation des impôts, et pas de restrictions en plus côté armement et Défense

Ces mesures doivent faire en sorte que les objectifs soient atteints, sans que les impôts à payer par les citoyens ne soient revus à la hausse. Il n’y a également pas de restrictions prévues par rapport au budget de la Défense, contrairement aux rumeurs qui ont circulé dans les médias.

Des restrictions drastiques au niveau de la fonction publique

Pour réduire le déficit budgétaire, pas de hausse d’impôts, mais par contre des restrictions drastiques au niveau de la fonction publique : il sera indispensable de réduire les déplacements dispendieux des fonctionnaires ; il faudra à la place privilégier l’usage de la téléprésence. De même, l’utilisation du format papier pour la correspondance gouvernementale sera réduite à sa plus simple expression. L’équilibre budgétaire prévu être atteint courant 2016 est à ce prix. Mais le ministre est confiant, car le Canada est parmi les pays industrialisés, l’un de ceux dont le poids de la dette est le plus faible.

Ajouter un commentaire