Condo et entretien des copropriétés au Québec : bientôt des travaux obligatoires

Ces dernières années, les propriétaires de condo au Québec sont de plus en plus nombreux à négliger l’entretien de leur bien. L’ampleur du phénomène est telle que les banques d’assurance et les syndicats de gestionnaires immobiliers pourraient être amenés à appliquer de mesures strictes pour le contrer.

L’avertissement d’un spécialiste en droit de la copropriété


Me Yves Joli-Cœur, un associé principal du cabinet De Grandpré Joli-Cœur, a tenté de sensibiliser l’opinion des copropriétaires sur le problème. Selon ses dires, si la situation reste inchangée, la Régie du bâtiment du Québec pourrait appliquer la loi 122 votée fin 2010 et imposer aux syndicats l’élaboration d’un rapport d’état complet pour chaque copropriété. En cas de notification d’une dégradation importante, le propriétaire sera contraint d’entreprendre des travaux de réhabilitation dans les plus brefs délais. S’il refuse de se plier à cette formalité, son assureur serait en droit de lui retirer ou modifier son contrat de garantie habitation ou de revoir en hausse sa prime de participation.

L’avis d’une experte en assurance

Hélène Lamontagne, une cadre du Bureau d’assurance du Canada, critique de son côté la mentalité « de locataire » des copropriétaires. Elle avertit que s’ils continuent dans cette voie, ils auront du mal à vendre leur bien, mal entretenu et vieillissant, sur le marché. Pour contrecarrer ce comportement et les problèmes financiers qui en découlent, elle réclame à l’État l’instauration d’une loi qui impose le suivi et l’entretien au long terme des condos par les copropriétaires, sans quoi ils seront pénalisés par leur banque ou assurance.

source : canoé argent

Ajouter un commentaire