Coût de la vie qui monte au Canada et au Québec

Les prix ont grimpé depuis le mois de décembre dernier, nous apprend Statistique Canada, alors que la croissance ainsi que la hausse des salaires ne suivent pas.

Inflation générale constatée sur les biens


Au Canada, l’agence gouvernementale chargée des statistiques fait part d’une hausse des prix de 2,5 % sur un an contre 2,3 % auparavant. Si le mois de décembre dernier a connu une baisse extraordinaire de 0,2 % des prix, en ce début d’année, ceux-ci sont vite remontés. Cette situation contraste avec la stagnation observée au niveau du revenu des ménages et de la croissance économique. Une des premières hausses constatées concerne le prix de l’essence, atteignant une hauteur jamais égalée depuis 2008, conséquence du prix du baril brut à 120 $ US. La situation politique dans la région iranienne influe largement sur le prix de l’or noir, faisant craindre la poursuite de la montée du prix de l’essence à la pompe. Pour les denrées alimentaires, on constate une augmentation annuelle de plus de 4,9 % dans les rayons des supermarchés, exception faite des produits fruitiers non transformés.

Le gouvernement ne devrait pas réagir

L’augmentation des prix semble exceptionnellement moins forte concernant les services, avec 2,2 % de hausse annuelle observée et un niveau plancher jamais connu depuis un peu plus de deux ans. Dans la province québécoise, la hausse de l’impôt sur les ventes a eu pour conséquence une plus grande flambée des prix en comparaison aux autres régions du pays, alors que les salaires ont connu une moins forte progression. La Banque du Canada note par ailleurs une inflation de base de 2,1 % supérieur au niveau des 2 % requis. Le taux d’inflation de base influe sur la stratégie de la banque centrale canadienne sur la monnaie. Mais les observateurs s’accordent à dire qu’en regard de la crise que traverse la zone euro actuellement et pour ne pas compromettre la croissance, le gouvernement canadien, comme son homologue américain, ne devrait pas trop réagir sur la hausse de prix.

source: cyberpresse

Ajouter un commentaire