Les REEE, des épargnes accessibles à tous

Les REEE figurent parmi les meilleures épargnes disponibles au Québec. Et contrairement aux apparences, il est tout à fait possible pour une famille modeste de souscrire à ce produit.

Qu’est-ce les REEE ?

Les REEE ou régimes enregistrés d’épargne-études constituent actuellement une épargne intéressante au Canada. Ce produit financier impose un versement minimum de 0,38 dollar par jour et vise principalement à financer les études des enfants, leur permettant d’accéder notamment aux études postsecondaires. Cette épargne peut par exemple couvrir les frais de scolarité, les frais de subsistance ou encore les autres dépenses liées aux études pour obtenir les diplômes. Proposée par les Fonds Universitats, cette offre a prouvé son efficacité depuis 50 ans. Les banques sont d’ailleurs devenues des spécialistes de ce produit.

Les contributions du gouvernemen

Le gouvernement sensibilise la population à souscrire à ce type d’épargne, mais il contribue également à cette offre en proposant un bonus de 20 % sur la somme versée par le souscripteur. Il propose l’indicatif québécois pour l’épargne-études, octroyant une bonification de 10 % du montant de l’argent investi. Notons que le souscripteur obtient toujours la totalité du capital de l’épargne. Les familles à faibles revenus peuvent bénéficier d’autres avantages. Outre ces deux paliers gouvernementaux, des contributions complémentaires sont octroyées. Elles sont classées dans 3 catégories différentes selon la situation des familles : L’Incitatif québécois à l’épargne-études bonifiée (IQEE bonifié) valable pour une première tranche de 500 dollars des cotisations versées pendant l’année d’imposition, mais également la Subvention canadienne pour l’épargne études bonifiées (SCEE+) et le Bon d’études canadien (BEC). Aucune limite d’âge et de temps n’est imposée pour les REEE.

Categories: Epargne Tags:
  1. Pas encore de commentaire


Les spéculations autour de la hausse des taux d'intérêt au Canada commencent avec l'inflation en hausse

Pour le mois de mai, l'inflation annuelle du Canada est passée outre le niveau attendu par la Banque du Canada. Il s'agit d'une première en deux ans. Les analystes parlent déjà d'u

L'été n'impactera pas sur le budget des Canadiens

Une majorité de Canadiens envisage de dépenser moins de 2 000 $pour leurs activités estivales. L'été arrive, les ceintures ne se desserrent pas L’été pointe le bout de son ne

La philanthropie et les œuvres de charité attirent toujours plus de Canadiennes

Les Canadiennes sont de plus en plus nombreuses à se vouer aux activités de dons de charité et de philanthropie. En effet, une étude a démontré que les femmes étaient plus nombreus

Les investissements des entreprises sont insuffisants au Canada

Selon un rapport de l'Institut C.D. Howe, les entreprises canadiennes n'investissent pas assez dans la modernisation de leurs équipements. Le Canada serait ainsi très en retard par

L'automobile, une dépense conséquente pour les Canadiens

Comment les Canadiens dépensent-ils leur argent ? Une récente étude de la banque BMO répond en partie à cette question. À première vue, les dépenses automobiles occupent une place