Départ à la retraite, comment apprendre à mieux gérer?

Dans sa récente étude, la CIBC a démontré que les canadiens remettet à plus tard leur départ à la retraite, afin de contracter un prêt pour financer les études de leurs enfants.

Etudes des enfants et retraite ne font pas bon ménage


Dans la majorité des cas, la chronologie des évènements des ménages au Canada est complexe : c’est souvent au moment où les parents sont en pleine réorganisation de leurs finances que les frais de scolarité des enfants sont les plus lourds. Ainsi, les dettes du ménage ne peuvent être diminuées, et leur départ à la retraite est souvent repoussé.

Selon l’étude menée par CIBC, cette situation concernerait environ 33% des cas. Nombreux sont en effet les parents qui n’ont pas assez épargné à la veille de leur départ en retraite, par rapport à leurs prévisions : certains ont même contracté des crédits afin de subvenir aux frais d’études des enfants.

CIBC logo

Travailler plus longtemps pour gérer son budget

D’après le directeur régional de CIBC, Sylvain Vinet, les Canadiens sont nombreux à souhaiter voir leurs dettes fondre ou leur épargne retraite augmenter. Toutefois, ces objectifs peuvent souvent être gênés par les charges qu’ils doivent assumer. Les personnes d’environ 40 à 50 ans sont alors contraintes de travailler un peu plus longtemps que prévu, afin de combler la brèche associée à ces frais de scolarisation.

M. Vinet apporte également des recommandations afin de ne pas se perdre dans ce système : il préconise l’identification globale de la situation financière du ménage, de la bonne gestion des crédits en cours, ainsi qu’une planification des actions à mener : études des enfants, investissements divers, épargne, retraite, etc.

Source : Cibc.

Ajouter un commentaire