Homme stress dettesLorsque l’on n’y arrive plus financièrement, que l’on est trop serré dans notre budget quotidien ou pris avec des hypothèques trop élevées ou des cartes de crédit pleines, il existe plusieurs solutions pour réduire l’endettement avant d’avoir recours à une faillite personnelle.

N’importe qui peut être confronté un jour au l’autre à des problèmes de dettes : quelqu’un qui perd son emploi ou qui subit une baisse de salaire suite à un changement de poste, un retour aux études, des prêts étudiants à rembourser, une maladie ou arrêt de travail qui dure longtemps, une séparation (ajout d’une ou plusieurs pensions alimentaires à payer chaque mois),  etc.  Il y a aussi certaines personnes qui dépensent plus qu’elles ne le peuvent en réalité financièrement parlant, qui surchargent leurs cartes et marges de crédit en effectuant les paiements minimum ou qui n’arrivent pas à gérer adéquatement leur budget mensuel (revenus moins dépenses sont dans le négatif) et ont tendance à se retrouver à découvert.


Sachez que ce n’est pas la fin du monde, même si vous pouvez ressentir de la tristesse ou être déprimé(e) et avoir du mal à dormir.

Deux choix s’offrent à vous :

  1. Parler à un conseiller financier qui pourra vous faire un budget personnalisé
  2. Avoir recours à un Syndic de faillite (même si vous ne voulez pas faire faillite)

conseiller en finances personnellesDes solutions pour réduire l’endettement :

-la consolidation de dettes : regrouper toutes vos dettes en un seul prêt personnel auprès de votre banque (excluant prêts automobiles et hypothèques), c’est à dire que vous aurez maintenant un seul versement qui sera moins élevé (taux plus bas) que la somme totale des anciens paiements. Cela n’affecte pas la cote de crédit si l’on agit assez vite dès qu’on commence à éprouver des difficultés financières.

-la proposition du consommateur : le syndic de faillite réalise des ententes avec les créanciers. La cote de crédit associée est un légèrement mieux que celle qui vient avec une faillite.

-le dépôt volontaire : aller au tribunal et décider de verser mensuellement à la Cour une partie de son salaire (ancienne loi Lacombe). La cote de crédit est proche de celle d’une faillite.

-la faillite : c’est le dernier recours, lorsqu’aucun des moyens précédents n’a fonctionné. C’est une procédure juridique réalisé avec un syndic et qui a un coût. Les biens (maison, auto, etc..) sauf personnels (meubles, vêtements,..) sont donnés au syndic. Une faillite affecte le dossier de crédit pendant 7 ans et ensuite il faut reconstruire son crédit.

Trouver un syndic autorisé en insolvabilité qui peut vous aider si vous n’y arrivez plus financièrement :

Jean Fortin & Associés : évaluation de votre situation, puis exploration des solutions possibles telles que la consolidation de dettes, la proposition du consommateur ou la faillite. D’autres solutions sont aussi proposées comme équilibrer son budget personnel, vendre certains de ses biens, négocier avec les créanciers, ou le dépôt volontaire.

Groupe Leblanc (Dettes.ca) : ajustement de budget, consolidation de dettes, entente avec les créanciers, proposition de consommateur, dépôt volontaire, faillite personnelle.

Raymond Chabot : évaluer sa situation personnelle, son endettement et ses difficultés financières puis trouver une solution avec le syndic comme la Proposition aux créanciers, la Consolidation de dettes, le Dépôt volontaire, la Déclaration de faillite ou le Refus d’une succession insolvable.

Conseil des Syndics de faillite du Québec : Association québécoise des professionnels de la réorganisation et de l’insolvabilité