Économie canadienne : reprise attendue en 2013

L’économie canadienne a plus ou moins patiné en 2012. Malgré des prévisions à la baisse de la croissance en 2012, la Banque Royale estime que le pays se portera légèrement mieux en 2013 et 2014.

Économie morose en 2012


Si les analystes avaient tablé pour une croissance de 0,9 % pour l’année 2012, la Banque Royale a ramené ce taux de croissance à 0,8 %. En décembre dernier, les prévisions trimestrielles révélaient un taux de croissance inférieur à celui de 1,6 % escompté. Les conflits de travail, le renchérissement de la taxe de vente provinciale et les remous estudiantins sont les principales causes de la mauvaise performance économique de l’année dernière a déclaré l’économiste numéro 1 de la Banque Royale, Craig Wright.

Croissance limitée en 2013

L’économie québécoise a repris un peu de vitesse vers la fin de l’année 2012 grâce au secteur des services. Toutefois, la croissance devrait être modérée cette année. En effet, selon la RBC, les constructions connaîtront une légère contraction et ce sera le statu quo en ce qui concerne le domaine de la fabrication. La réduction des dépenses en immobilisations ne permettra pas un taux de croissance plus important cette année. Cependant, la demande en matériaux de construction devrait être plus dynamique avec l’amélioration de la construction résidentielle américaine.

Économie en légère progression en 2013

La Banque Royale annonce une légère reprise de la croissance économique au Québec pour les deux prochaines années. En effet la relative baisse de performance du dollar canadien profitera à l’exportation. La première Banque canadienne prévoit ainsi une croissance de 1,8 % pour l’année en cours et un taux de 2,9 % pour 2014. Ses prévisions sont meilleures que celles annoncées dernièrement par les analystes qui avaient annoncé une croissance de 1,2 % en 2013.

Ajouter un commentaire