Économie québécoise : équilibre budgétaire en 2013-2014

Suite à la mise à jour économique la semaine dernière, Nicolas Marceau le ministre québécois des Finances a annoncé que le gouvernement vise toujours un équilibre budgétaire en 2013-2014 en dépit de la baisse de ses revenus.

Un nouveau déficit pour 2012-2013


Face à la conjoncture mondiale actuelle, l’État québécois a enregistré un nouveau déficit pour l’année financière 2012-2013. Alors que le gouvernement avait inscrit un budget équilibré en novembre 2012, l’année financière 2012-2013 affiche un déficit de 1,5 milliard de dollars conforme aux prévisions malgré une baisse de revenus de 250 millions de dollars sur la période. Cependant, le gouvernement a dû puiser dans ses réserves et procéder à quelques ajustements pour atteindre l’objectif qu’il s’est fixé.

Prévisions pour l’année financière 2013-2014

Nicolas Marceau le ministre des Finances a déclaré le 28 mars dernier que l’objectif pour l’année financière qui vient de commencer reste le même, soit un budget équilibré en dépit d’une baisse de revenus. En effet, la croissance du PIB a été revue à la baisse aussi bien pour 2013 que pour 2014. Le gouvernement prévoit une augmentation du PIB de 1,3 % contre 1,5 % prévu pour cette année et une croissance de 1,8 % contre la prévision de 2 % pour 2014. Pour l’année financière en cours, l’État s’attend donc à une baisse de ses revenus de 565 millions de dollars.

Vers un équilibre budgétaire

Pour atteindre son objectif qui est de déficit zéro, le gouvernement du Québec devra contrôler ses dépenses. Avec l’amélioration du programme d’aide financière aux études représentant 34 millions de dollars pour 2013-2014, les dépenses de programmes s’établiraient à 1,9 %. Alors que l’ancien budget a inscrit un échec en ce qui concerne les investissements à raison d’une chute de 3 % concernant les investissements privés, le Québec devrait éventuellement puiser 200 millions de dollars dans ses réserves pour redresser les finances publiques pour 2013-2014.

Ajouter un commentaire