Encore une fois, la Banque du canada reconduit son taux directeur à 1%

Pour la 25e fois consécutive, la Banque du Canada procède à la reconduction de son taux directeur à 1%, dont elle affirme laisser tomber toute indication future de son orientation.La banque pense également que son expansion aurait un rythme moins accéléré que selon les prévisions.

banque canada


Dans le communiqué publié le 22 octobre, la banque indique que les risques de baisse de l’inflation sont plutôt préoccupants, étant donné que l’inflation est restée bien en deçà des prévisions, et ce, de manière persistante. De plus, le risque d’une accentuation des déséquilibres dans les ménages incessamment évoqués doit également être pris en compte par la Banque.
Selon cette dernière, la détente monétaire actuelle est en même temps palpable et adaptée aux circonstances sur le marché. Voilà maintenant plus d’un an que la Banque annonce sa volonté de resserrer les conditions de prêt, mais sans jamais vraiment l’appliquer.

La spéculation n’est jamais loin, lorsque la Banque laisse de côté sa politique de hausse de taux. De plus, Stephen Poloz, gouverneur de la Banque a affirmé que si les risques de baisse étaient avérés, les taux pourraient connaître une baisse.
À titre d’exemple, les taux connaîtraient cette voie dans le cas où l’on n’assisterait pas à un plus important redressement des exportations, ou si le secteur du logement venait à voir s’appliquer une correction très soudaine. Toutefois, le gouverneur a bien fait savoir que l’équilibre était présent entre les risques à la hausse et les risques à la baisse.

Malgré tout, les autorités monétaires pensent que la décision de la Banque est à l’image de la situation de l’économie du Canada, qui peine à croître et dont l’inflation est minime.
D’après la dernière version du RPM ou rapport sur la politique monétaire, les prévisions de croissance ont été révisées à la baisse, soit respectivement de 1,8 % à 1,6 % pour 2013 et de 2,7 % à 2,3 % pour 2014.

source : lapresse

Ajouter un commentaire