Immobilier Canada : durcissement des règles hypothécaires en 2012 ?


Face à l’endettement élevé des ménages, le Canada pourrait renforcer les conditions d’accessibilité à un prêt hypothécaire en 2012. Un tel changement ne serait toutefois pas sans conséquence sur la croissance de l’immobilier dans le pays.

Les Canadiens plus endettés que jamais

D’après les dernières statistiques du gouvernement canadien, le taux d’endettement des ménages du pays oscille actuellement autour de 153 %, un niveau jamais atteint auparavant. Selon la Banque du Canada, ce ratio trop élevé est dû en grande partie à la hausse record de l’immobilier résidentiel depuis 10 ans — + 100 % —, contraignant les ménages à contracter davantage de prêts hypothécaires. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : le montant des emprunts immobiliers des Canadiens atteint en 2011, 1300 milliards de dollars, soit 150 % de plus qu’en 2001.

Resserrement des règles hypothécaires : un dilemme pour les autorités

Face à ce problème, les rumeurs sur une modification prochaine des conditions des prêts hypothécaires s’intensifient sur le marché. La réduction de la période d’amortissement et l’augmentation du placement minimal de fonds à 10 % sont les changements les plus probables annoncés par les analystes. De leur côté, les autorités n’ont pour l’instant révélé aucune mesure concrète pour résoudre ce problème complexe. L’application des dispositions sus-citées implique en effet un rehaussement des taux d’emprunts des banques, à commencer par le taux directeur de la Banque du Canada. Un tel scénario aura pour effet de limiter l’endettement des ménages, mais aussi de ralentir, voire plomber le marché immobilier canadien.

source : la presse affaires