Immobilier Québec : les acheteurs se dépêchent d’acheter une propriété avant la hausse des taux d’intérêt

Selon une récente étude menée par RE/MAX, il semblerait que les premiers acheteurs contribuent largement au dynamisme des marchés résidentiels canadiens. Cela serait principalement dû aux craintes qu’ils éprouvent vis-à-vis des hausses imminentes en ce qui concerne les taux d’intérêt. Ces acheteurs mettraient donc en avant les tendances ainsi que l’évolution du marché.

D’après les premières informations du rapport de REMAX portant sur les premiers acheteurs, il semblerait que la faiblesse des taux d’intérêt et l’équilibre du marché aient eu un effet direct sur l’immobilier cette année. Ces deux facteurs auraient propulsé ce domaine au bas de l’échelle de prix. Cette tendance aurait donc dominé les marchés québécois, surtout celle de l’île de Montréal notamment dû au fait que l’offre à l’entrée de gamme y est limitée. Le rapport de Remax souligne également qu’un peu plus de 30 % des marchés ont engendré des ventes excédant ceux de 2010, tandis que près de 70 % d’entre eux ont connu une flambée dans leur moyenne des prix.


De plus, l’étude de ce cabinet relève le fait que les marchés de la partie ouest du Canada ont été les premiers à connaître la vague d’augmentation dans le nombre de propriétés vendues. Ces hausses ont été de 12 % dans le Grand Vancouver, de 15 % à Saskatoon, ou encore d’un peu plus de 11 % à Winnipeg.

RE/MAX souligne également qu’en raison de l’envolée du prix moyen qui affiche près de 20 % actuellement, le Grand Vancouver continue d’afficher une vigueur inédite. Cette région est suivie dans sa lancée par le Grand Toronto, l’île de Montréal, ou encore Hamilton-Burlington et la ville de Québec.

source: newswire

 

Ajouter un commentaire