Inspecteur Bâtiment : vers une régulation de la profession au Québec

inspecteur batiment
Les clients des courtiers immobiliers auront désormais accès à une liste d’inspecteurs en bâtiments reconnus pour leur sérieux et leurs compétences.

Le Québec est en effet une terre privilégiée pour les personnes qui voient en la fonction d’inspecteur en bâtiments un business lucratif. Les inspections sont facturées en moyenne 600$ et près de 40 000 résidences se retrouvent chaque année sur le marché de l’immobilier, de quoi attirer logiquement tout entrepreneur en quête de profit.


Mais ces inspecteurs immobiliers improvisés ne présentent pas toujours les qualités et l’expérience requises. L’AIBQ, l’association des inspecteurs en bâtiments du Québec, s’est rapprochée de l’OACIQ, l’organisme d’auto-réglementation du courtage immobilier du Québec afin de présenter des garanties aux clients des courtiers et de défendre la profession.

En plus d’un examen d’entrée, d’une formation initiale et d’un mentorat suivi, les deux organismes ont établi une liste d’inspecteurs en bâtiments de confiance. Pour figurer sur cette liste, les professionnels doivent remplir quatre conditions : disposer d’une assurance responsabilité civile professionnelle, utiliser une convention de service d’inspection reconnue, suivre la norme dans la pratique de l’inspection et remettre un rapport écrit à leur client à la fin de chaque inspection. Si le client souhaite consulter une personne qui ne figure pas dans la liste, il en sera de sa responsabilité de s’assurer préalablement des compétences de l’inspecteur par lui-même.

Ajouter un commentaire