La construction de nouvelles tours démesurées annoncerait un retournement de l’économie

Lancé il y a deux ans, le Skyscraper Index de Barclays met en corrélation la construction de tours géantes dans le monde (l’exemple le plus évident est celui du Burj Khalifa à Dubaï) et les périodes économiques difficiles dans le monde. Et à la vue de ce qui se prépare actuellement, on peut commencer à avoir pour l’économie… Par exemple l’Arabie Saoudite s’apprête à débuter la construction de la Kingdom Tower dès la semaine prochaine à Jeddah. Si vous n’êtes pas au courant cette tour de 1.23 milliard de $ sera la plus haute du monde, avec 3280 pieds (1000 mètres ou 1km de hauteur!), soit 568 pieds plus haute que le Burj Khalifa de Dubaï.

Et je ne vous parle même pas de la Sky City de Changsha, Hunan en Chine avec ses 2749 pieds de haut (837 mètres) qui aura le titre de plus haute construction du monde seulement temporairement, en attendant l’achèvement de la Kingdom Tower.


Historiquement, les périodes dans lesquelles sont construites ces folies humaines (comme à Dubaï, voir l’illustration de Barclays ci-dessous) semblent coincider avec des périodes de crises économiques, locales et mondiales. On est prévenu. Surtout que depuis 2008, le Dow Jones a doublé et le Nasdaq triplé de valeur. Est-on dû pour un retournement majeur comme en 2008 ?

crise economie tours immenses

Ajouter un commentaire