La philanthropie et les œuvres de charité attirent toujours plus de Canadiennes

Kim KiyosakiLes Canadiennes sont de plus en plus nombreuses à se vouer aux activités de dons de charité et de philanthropie. En effet, une étude a démontré que les femmes étaient plus nombreuses que les hommes à faire des dons de charité au Canada.

En 2012, ce sont près de trois milliards de dollars que les Canadiennes ont versés en faveur des associations et organismes de charité. D’après une responsable au sein de TD, ces chiffres font ressortir une augmentation d’environ 50 % par rapport aux activités d’il y a dix ans. L’étude dénommée Time, Treasure and Talent : Canadian Women and Philanthropy démontre que les femmes occupent une place de plus en plus prépondérante dans le secteur des œuvres de charité. Elles s’impliquent à fond dans les actions de bénévolat et leur soutien actif aux organisations caritatives a une influence très visible sur le patrimoine. Actuellement, l’un des objectifs de ces femmes canadiennes est de mettre en place des relations bilatérales sur le long terme avec des institutions de charité qui bénéficient d’un important soutien financier de leur part.


Pour optimiser leur action, les Canadiennes essaient d’obtenir une évaluation de la structure, de la nature et du niveau financier de l’organisme de charité avant de s’engager dans un don quelconque. En effet, si le sentiment qui anime ces donatrices est surtout le désir de venir en aide aux nécessiteux, et de jouer un rôle d’aide important auprès des organismes de charité, elles veulent quand même savoir à quoi leurs dons vont servir. Au service des conseils philanthropiques de chez TD Patrimoine, une responsable a expliqué que les Canadiennes ressentent un besoin grandissant de connaître l’interaction de la philanthropie et de la stratégie financière globale, d’avoir plus d’informations sur les structures à mettre en place pour laisser un héritage aux plus démunis.

source : TD

Ajouter un commentaire