La SCHL annonce une future hausse de ses frais de service

Selon la SCHL, responsable de la gestion du marché de l’assurance de titres hypothécaires canadien, ses frais de service seront triplés à partir du 1er avril 2015.

Un changement pour favoriser le marché immobilier canadien ?


Le marché immobilier canadien subira un changement conséquent au début du mois d’avril prochain. La Société canadienne d’hypothèque et du logement ou SCHL a décidé de tripler ses frais de service relatifs à l’émission de titres adossés à des créances hypothécaires. Les organismes financiers qui se chargent de garantir ce type d’opération devront désormais prévoir des dépenses supplémentaires à chaque transaction.

La Banque du Canada estime que cette décision pourrait ralentir significativement le marché immobilier du pays. Cela pourrait également avoir des conséquences importantes sur la situation financière des primo-accédants. Avec cette modification, une hausse des taux des hypothèques est à prévoir. Selon les estimations, un nouvel acquéreur de bien immobilier dépenserait 600 $ pour une hypothèque d’une valeur de 250 000 $.

Le dirigeant de la SCHL, Evan Siddal, assure en revanche que l’idée de ce changement ne freinera pas le marché de l’immobilier canadien. Il affirme dans un avis aux émetteurs que cette décision a pour but de favoriser le secteur hypothécaire du pays afin que d’autres secteurs privés puissent contribuer au développement d’aides de financement aux particuliers.

Le contexte actuel prévoit un assortiment d’assurances de crédits sur tous les prêts hypothécaires alloués par les organismes financiers réglementés par Ottawa, à condition que la mise de fonds initiale ou le versement initial n’excède pas 20 % du montant de la propriété. En effet, aucun autre type de crédit ne peut être accepté par la SCHL.

source: conseiller

Ajouter un commentaire