L’automobile, une dépense conséquente pour les Canadiens

Comment les Canadiens dépensent-ils leur argent ? Une récente étude de la banque BMO répond en partie à cette question. À première vue, les dépenses automobiles occupent une place importante dans leur budget…

toyota camry le


L’auto, troisième place dans le budget au Canada

En France, le logement reste depuis toujours le premier poste budgétaire des ménages, une situation commune aux autres grandes économies mondiales, dont les États-Unis, l’Allemagne… et le Canada. Selon un sondage réalisé par la Banque BMO, en partenariat avec Pollara, les Canadiens dépensent également beaucoup sur d’autres postes, notamment l’automobile. La donne est simple : un peu plus de 15 % du budget moyen des ménages est consacré à la voiture.

En chiffres, cela donne en moyenne 5 260 dollars canadiens investis dans l’assurance, l’entretien, l’essence et les paiements liés au véhicule particulier. Autrement dit, les ménages canadiens déboursent pas moins de 437,48 dollars canadiens pour leur voiture. Seuls les coûts de logements et les dépenses alimentaires sont plus conséquents dans leur portefeuille.

Le crédit comme moyen principal d’achat

La banque BMO met également en avant la nouvelle attitude des ménages canadiens vis-à-vis de l’automobile. Désormais, ils sont majoritairement favorables à l’acquisition de véhicules supplémentaires pour le foyer. Aussi, ils tendent à changer de plus en plus souvent de voitures et projettent d’en acquérir de nouvelles tous les cinq ans. Résultats, les ménages sont prêts à payer environ 26 000 dollars tous les 5 ans, pour acheter une nouvelle voiture.

Pour assouvir une pareille fringale, les foyers n’hésitent plus à souscrire un contrat de crédit auto, un moyen utilisé ou envisagé par la moitié des 1004 Canadiens interrogés. Cet appétit pour le crédit s’explique en grande partie par les conditions de financement et les taux peu élevés proposés par les banques, mais aussi par les promotions et offres avantageuses des constructeurs et concessionnaires. S’appuyant sur ces données, la Banque BMO anticipe déjà une excellente tenue du marché automobile canadien, qui devrait atteindre le sommet des 60 milliards de dollars CAD en 2014.

Ajouter un commentaire