Le Flip immobilier, payant ou risqué ?

flip

Pour commencer, allons-y avec la définition du « flip » (terme américain) en deux points : 1. l’action d’acheter un bien immobilier (maison, condo, multiplex) qui est moins cher que les comparables du secteur car il nécessite des rénovations non négligeables ou manque tout simplement de beaucoup « d’amour ». 2. Revendre ce bien avec profit une fois qu’il est rénové. L’opération est effectuée dans un délai court sinon les dépenses vont rapidement gruger le profit espéré.


Le blog JLR y va d’une étude sur les flips immobiliers au Québec, téléchargeable au format PDF. L’analyse a été faite entre 2009 et 2013 et démontre que 64% des flips ont été réalisés sur des résidences unifamiliales (maisons), 22% sur des condominiums, 7% sur des duplex et 3% sur des triplex.

Quel type de bien immobilier est le plus profitable en flip ?

« Sur la période à l’étude, les duplex sont ceux qui ont donné les gains les plus importants en moyenne, suivie des résidences unifamiliales et des triplex. Les flips sur les condos ont été, quant à eux, beaucoup moins profitables. »

L’année qui a connu le plus de flips était 2010 et depuis, le nombre a continuellement diminué jusqu’en 2013. Et ca ne promet rien de bon pour 2014, vu le nombre d’inscriptions qui ne trouvent pas preneurs sur MLS ou Centris.

JLR conclut que :

« La comparaison de la moyenne et de la médiane a révélé une distribution largement désaxée à droite, ce qui implique des valeurs extrêmes positives. On en retient qu’il est effectivement possible de réaliser d’importants gains, représentant en moyenne 85 % du prix d’achat de 2009 à 2013, par le biais d’un flip, mais le portrait est totalement différent lorsqu’on raisonne en termes de gain médian. En effet, le gain médian est plutôt de 24 % sur la même période. En considérant les coûts nécessaires à la rénovation ou à la modification de la propriété flippée, les possibilités de réaliser un gain net satisfaisant en relation au risque assumé sont nettement moins attrayantes. »

En résumé oui il est possible de gagner de l’argent avec les flips mais attention. On ne parle ici que des histoires à succès mais combien ont perdu beaucoup d’argent ou n’ont jamais été capables de revendre la propriété avec profit ? Je serais curieux d’avoir des statistiques sur ce sujet. Car il y a bel et bien des gens qui se plantent ou pire qui peuvent faire faillite. Le flip oui ca peut être payant mais il faut le faire avec prudence et bien faire ses devoirs avant. Parce que si vous êtes dans une période où vous achetez au plus haut et revendez alors que les prix ont baissé (comme en 2014) vous allez déchanter.

Ajouter un commentaire