Le marché immobilier se calme à Montréal mais surchauffe à Vancouver

Le marché immobilier montréalais a largement ralenti en ce début 2011, tout comme celui de Toronto et de Calgary, tandis qu’à Vancouver il commence à surchauffer.

Le nombre de reventes des maisons a baissé de 11,4% à Montréal pour les 5 premiers mois de 2011, selon l’Association canadienne de l’immeuble (ACI). Une baisse similaire a été constatée à Toronto (-9,6%) et dans une moindre mesure à Calgary (-4,6%). Par contre la vigueur du marché immobilier à Vancouver (+10%) inquiète Mark Carney le gouverneur de la Banque du Canada, qui a lancé un avertissement. Il a prévenu que l’achat de propriétés était à risque pour certains foyers canadiens, surtout quand les taux d’intérêt hypothécaires vont commencer à remonter. Le marché de Vancouver est gonflé par les nombreux investisseurs venus de Chine. Ainsi un condo de 700 pieds carrés à 500 000 dollars est considéré comme une « aubaine ».


Au Québec et en particulier à Montréal, les agences immobilières vendent moins qu’en 2010. Il y a moins de rush, et certaines propriétés restent beaucoup plus longtemps à vendre. Mais ce n’est pas vrai pour certaines quartiers en demande.

Les prix ont progressé de 6% par rapport à l’année dernière et le prix moyen pour une maison montréalaise est de 307735 dollars.

Les prix des résidences ne devraient cependant pas monter très vite dans le futur (pas comme durant les dernières années), et une hausse probable des taux pourrait calmer encore plus le marché.

Ajouter un commentaire