Le prix de l’assurance copropriété explose au Québec

Longtemps redoutée par les gestionnaires de copropriétés du Québec, la hausse des prix d’assurance condo est devenue une réalité. Les raisons d’une telle inflation sont multiples.

four-seasons-toronto


Une hausse récente et inquiétante

Depuis 1969, le marché de l’assurance copropriété intéresse les compagnies québécoises. Néanmoins, ce secteur connaît depuis quelques mois une importante hausse des primes d’assurance. Les assureurs se montrent d’ailleurs de plus en plus réticents à proposer des garanties supplémentaires aux condos. Selon un sondage réalisé le mois dernier par le Regroupement des gestionnaires de copropriétés du Québec, les franchises et les primes d’assurance ont explosé de 20 % à 100 % en seulement 4 ans. L’étude révèle aussi que les gestionnaires de copropriétés essuient de plus en plus souvent un refus de couverture d’assurance sur certains dégâts assez courants dans les condos. Pas moins de 10 % des gestionnaires interrogés se sont vu refuser au moins une fois une couverture d’assurance pour responsabilité des administrateurs, refoulement d’égouts ou inondation.

La qualité du bâti mis en cause

Le sondage ne se contente pas de mettre en avant la hausse des primes d’assurance. Il lève également le voile sur les raisons de cette augmentation. Les gestionnaires de copropriétés du Québec se montrent unanimes sur ce point : la mauvaise qualité des bâtis explique à elle seule la réticence des assureurs à couvrir les condos. Cette mauvaise qualité, due à un manque de surveillance des chantiers ou à un vice de construction, augmente logiquement les risques de dégâts dans les condos, notamment les refoulements d’égouts et les dégâts d’eau. L’étude pointe aussi du doigt un mauvais entretien de la part des propriétaires, accélérant ainsi la dégradation des lieux. Le rapport souligne la nécessité d’instaurer une campagne de prévention et de formation auprès des propriétaires et des gestionnaires afin de réduire au maximum ces risques de dégâts.

Source : radio-canada

Ajouter un commentaire