Le Québec pourrait perdre 800 millions de dollars en augmentant l’impôt des contribuables les plus riches

Taxer plus lourdement les plus nantis risquerait de diminuer de 800 millions de dollars les recettes du Québec, selon une étude menée par l’Institut C.D. Howe.

Une conclusion pour le moins… paradoxale


Le Parti québécois avait promis durant la campagne électorale de supprimer la contribution santé, une taxe supportée par l’ensemble de la population et qui rapporte 1 milliard de dollars par an dans les caisses de l’État. En contrepartie, le PQ propose d’augmenter l’imposition des plus riches. Cette mesure pourrait combler les lacunes budgétaires laissées par la suppression de la contribution santé, estiment les fervents défenseurs du projet.

L’Institut C.D. Howe voit les choses autrement. L’alourdissement des impôts des ménages les plus aisés n’aurait pas en effet l’effet escompté, estime le cabinet d’étude dans son rapport. Cette réforme réduirait indirectement, selon ses calculs, de 9 % les revenus imposables des foyers visés. Les Caisses de l’État ne récolteraient au final que 317 millions de dollars, soit moins d’un tiers des recettes théoriques de l’opération. La province se retrouvera ainsi avec 810 millions de dollars de déficit à combler chaque année.

Des réactions négatives des contribuables attendues

L’institut justifie sa thèse en invoquant des subterfuges utilisés par le passé par les contribuables afin d’éviter de lourdes taxations. Les ménages visés tenteraient d’abaisser au maximum leurs revenus imposables afin de passer sous la barre des 130 000 $ fixés par le gouvernement. Ils essayeront notamment de s’installer dans une autre province au taux d’imposition moins élevé, avant de céder leurs biens. D’autres tenteront d’alléger leurs horaires de travail ou créer une fiducie en dehors de la province du Québec. Toutes ces réactions aboutiront à un même résultat : la réduction des revenus de l’État, soit par la fuite des contribuables, soit par une baisse notable de leurs revenus.

Ajouter un commentaire