Les banques canadiennes vont bientôt adopter les chèques photo

Ce nouveau mode de traitement des opérations bancaires est déjà utilisé aux USA. Le chèque photo figure dans la liste des innovations apportées par les établissements financiers afin de garantir la satisfaction de leurs clients. Les banques canadiennes proposeront dans les prochains mois cette nouvelle technologie.

Qu’est-ce qu’un chèque photo ?


Le chèque photo, système existant aux États-Unis depuis déjà un an, simplifie la vie des usagers de la banque. En effet, grâce à ce nouveau service, les clients n’ont plus besoin de se déplacer pour encaisser leur chèque. Il leur suffit de le photographier à l’aide de leur téléphone portable et d’envoyer la photo ainsi prise, par courrier électronique à leur banque. Cette dernière créditera le compte du client du montant figurant sur le chèque, et ce, après seulement quelques minutes. Le chèque photo permet ainsi à son utilisateur de gagner du temps et de faire des économies.

3 milliards de dollars de chèques photo encaissés

Cette méthode est déjà utilisée par certaines banques américaines qui en assurent la fiabilité. En effet, selon la Chase Bank, depuis 2010, plus de trois milliards de dollars ont été encaissés via ces chèques. D’autres établissements comme Citibank, Sun Trust et Bank of America se servent également de cette technique. Outre le gain de temps, l’utilisation des chèques photo permet aux établissements bancaires de diminuer un certain nombre de coûts, dont les charges du personnel.

L’engouement des banques canadiennes

Les banques canadiennes traitent journalièrement 2 millions de chèques. Ce qui fait de ce pays un gros potentiel à explorer pour le promoteur des chèques photo, en l’occurrence la société canadienne NCR. Cette technologie sera installée dans toutes les institutions bancaires du Canada dans les prochains mois et déjà, les banques canadiennes se battent pour être les premières à adopter ce système révolutionnaire. De plus, les fraudes par chèque photo sont peu nombreuses depuis leur mise en place.

Ajouter un commentaire