Les Bermudes, le nouveau paradis fiscal pour les investisseurs canadiens ?

L’île des Bermudes intéresse davantage les détenteurs de capitaux, où 1500 compagnies d’assurances étrangères opèrent en 2004. Cette région propose un régime fiscal avantageux.

Bermudes


1500 compagnies d’assurances étrangères

De plus en plus de groupes financiers, particulièrement les géants de l’assurance, s’installent sur l’île des Bermudes. Le dernier recensement réalisé par Canoé Argent révèle que 1500 compagnies d’assurances ont un ou plusieurs bureaux sur cet archipel du nord du continent américain, pour un volume de primes s’élevant à 50 milliards de dollars. La petite Suisse de l’Océan Atlantique, avec sa population de 80 000 individus, serait le nouveau paradis fiscal des investisseurs et ne semble pas prêt à fermer ses portes aux groupes financiers. Un expert en fiscalité a indiqué que 50 % des stocks de liquidités dans le monde passent par ces pays où le fisc est connu pour sa générosité.

Pas d’impôt sur le revenu

L’intérêt grandissant des investisseurs pour cette petite terre est motivé par l’inexistence d’impôt sur le revenu dans son régime fiscal. Le spécialiste du fisc, Grégoire Duhamel a noté que cette ancienne colonie de la Grande Bretagne propose une fiscalité permettant aux détenteurs de capitaux non résidents de vendre, d’acheter des actions ou encore d’investir sans payer d’impôt. L’Archipel a des alternatives répondant aux soucis des nantis habitant en dehors des USA, des Bermudes ou du Canada. Les investisseurs s’intéressent particulièrement à ce petit territoire parce que les informations sur leurs richesses y sont bien gardées. L’évasion fiscale n’est pourtant pas passible de sanction dans ce pays. L’État canadien a même établi un pacte avec certains paradis fiscaux et donne son feu vert pour que les investisseurs procèdent à un rapatriement des bénéfices de leurs filiales sans payer de taxe. Ce sont les dividendes des actionnaires canadiens qui pourront être susceptibles d’être imposés.

Ajouter un commentaire