Les Canadiens redoublent de vigilance face à l’inflation alimentaire

Une étude faite par la banque RBC révèle que plus de 8 Canadiens sur 10 ont ressenti une augmentation des prix des produits alimentaires en 2012.

Les Canadiens sont sceptiques


L’alimentation occupe une place très importante dans le budget des ménages canadiens comme le montre une enquête récemment réalisée par la banque RBC. La flambée des prix des produits alimentaires constatée au cours de ces derniers temps a conduit une part très importante (43 %) d’entre eux à réduire le budget consacré aux autres postes de dépense. Le sondage montre également une détérioration du moral des consommateurs puisqu’ils sont près de 30 % à affirmer s’attendre à une dégradation de la conjoncture économique dans les prochains mois contre 26 % qui anticipent le contraire. Par ailleurs, 4 Canadiens sur 10 estiment que le pays est actuellement dans une triste situation. Ce taux est en hausse si l’on se réfère à ce qui a été enregistré lors de la dernière enquête trimestrielle menée par l’établissement.

Indice Prix Quebec

Les consommateurs changent de comportement

En 2012, l’inflation alimentaire avait atteint 2,4 % au Canada. Bien qu’en baisse par rapport à 2012 (3,8 %), ce taux est suffisant pour modifier radicalement le comportement des consommateurs. Les Canadiens se montrent de plus en plus économes en produits d’épicerie, note Jason Round, un planificateur financier chez RBC. Le concept de budget optimal qui prend en considération tous les postes de dépense est désormais au centre du débat. Sachant que les prix des produits changent constamment, les ménages se doivent ainsi de mettre à jour régulièrement leur budget, conclut le haut responsable. Pour l’année 2013, l’inflation globale ne dépasserait pas le seuil de 2 % selon les analystes. L’économie canadienne commence à se remettre de la crise. La flambée alimentaire n’aura qu’un impact limité sur les prix des autres produits.

Ajouter un commentaire