Les canadiens savent tirer profit du remboursement d’impôt

La Banque Scotia vient de conduire une enquête sur l’utilisation par la population canadienne des remboursements d’impôt 2011. Les résultats du sondage démontrent qu’une grande majorité des Canadiens les utilisent à des fins utiles.

Comment les Canadiens souhaitent-ils utiliser leur remboursement d’impôt ?


D’après l’analyse du bureau d’études Harris/Decima menée sur un effectif de 1005 Canadiens, 22 % des personnes qui ont obtenu un remboursement d’impôt 2011 souhaitent l’utiliser pour rembourser les crédits qu’ils ont contractés. Par ailleurs, 23 % des Canadiens ayant perçu leur remboursement aspirent à le réinvestir. Dans cette catégorie de personnes, ce sont les résidents de l’Ontario qui sont favorables à un investissement bancaire. Il s’agit essentiellement des ménages dont le revenu familial atteint 100 000 dollars canadiens. En outre, cette même étude spécifie que pour cette année 2012, un quart de la population canadienne n’envisage pas de demander leur remboursement d’impôt de l’année écoulée.

La Banque Scotia conseille les particuliers

D’après la Banque Scotia, le meilleur moyen de profiter des avantages du remboursement d’impôt est de contacter un conseiller bancaire. Ce spécialiste en finances se chargera de décortiquer la situation financière de chaque client avant de le conseiller sur l’usage le plus rentable de son remboursement d’impôt. Cependant, pour aiguiller les particuliers, l’institution bancaire apporte ici certaines suggestions. Ainsi, la somme obtenue peut être déposée dans un Compte d’Épargne libre d’Impôts (CELI), ou utilisée pour rembourser une hypothèque, des impôts ou un solde de carte de crédit. Il peut égaler servir à cotiser dans un REER.

Ajouter un commentaire