Les consommateurs s’indignent devant les frais de guichet astronomiques de Desjardins

DesjardinsLes frais appliqués par les établissements bancaires sur les retraits provoquent le mécontentement des consommateurs, notamment lorsqu’il s’agit d’un guichet d’un établissement dont le consommateur n’est pas membre.

Nombreux sont ceux qui sont obligés d’effectuer un retrait d’argent auprès d’un distributeur, et qui ne trouvent pourtant pas d’autres guichets à proximité à part celui de Desjardins. Ceux qui ne sont pas membres de Desjardins vont alors devoir payer le prix fort ; non seulement Desjardins leur facture 4 $, mais leur banque elle-même facturera également 1,50 $ pour avoir utilisé la carte dans un guichet d’une autre banque. Au final, le retrait de 5 dollars aura coûté 5,5 dollars de frais en plus. Mais Desjardins n’est pas la seule institution à appliquer des indemnités de la sorte. Il faut savoir que la Banque Nationale applique des frais de 3 $ pour tout retrait dans ses guichets avec une carte autre que les leurs.


Philippe Viel qui est porte-parole de l’Union des consommateurs s’indigne et se demande s’il existe vraiment une concurrence sur le marché, au vu des services qui diminuent sans cesse et des frais qui augmentent chez toutes les enseignes. Selon lui, les banques réaliseraient actuellement de très gros profits. L’Union des consommateurs, prenant le relais du Nouveau Parti Démocratique qui avait déjà tenu un discours similaire, exhorte alors le gouvernement fédéral d’appliquer un plafond aux frais bancaires.

Mais Ottawa ne l’entend pas de cette oreille. Le gouvernement estime en effet qu’une autorèglementation des banques est l’option la plus bénéfique. D’après un responsable du ministère des Finances, cela ne peut être que favorable dans la mesure où les meilleurs prix découlent d’une entente totale entre les acteurs du marché.

source : lapresse

Ajouter un commentaire