Les coopératives : un atout considérable pour le développement

Une étude a démontré que les mutuelles et coopératives sont de grands pourvoyeurs d’emplois. Ils seraient 250 millions de personnes de par le monde à profiter de cette manne.

C’est au cours du Sommet international des coopératives qui s’est déroulé au Québec que l’Organisation internationale des coopératives de production industrielle, d’artisanat et de services a rendu publique cette étude. À en croire ceux qui l’ont mené, les coopératives constituent un employeur majeur dans les quatre coins du globe. Mieux encore, les auteurs de cette étude soulignent que l’exploitation du potentiel de développement de ce mouvement coopératif n’a pas encore atteint son apex.


Les emplois recensés au niveau des coopératives sont au nombre de 100 millions, mais ces chiffrent ne sont plus d’actualité puisqu’ils datent de 1990. A l’évidence, les gouvernements devraient se pencher plus sérieusement sur la production de données sur ce mouvement coopératif, tant il est porteur d’espoir pour l’économie mondiale.

94 % de ces emplois sont localisés dans les pays du G20 et représentent 12 % de la population active. Il est donc indispensable de renforcer le milieu coopératif qui est un acteur principal dans la réduction de la pauvreté dans le monde : les emplois créés ne sont pas uniquement dans les pays développés, mais aussi dans les pays en voie de développement.

Parmi les pays membres du G20, cinq pays sont particulièrement actifs dans le développement de ces coopératives : la Chine, la Corée du Sud, l’Inde, l’Italie ainsi que la Turquie. Il faut savoir que la Chine se retrouve largement en tête de cette liste dans la mesure où à elle seule, elle représente 160 millions de ces 250 millions d’emplois coopératifs.

Source : Le Devoir

Ajouter un commentaire