Les investissements des entreprises sont insuffisants au Canada

Selon un rapport de l’Institut C.D. Howe, les entreprises canadiennes n’investissent pas assez dans la modernisation de leurs équipements. Le Canada serait ainsi très en retard par rapport aux autres pays.

Les investissements les plus faibles de la décennie


Le rapport de l’Institut C.D. Howe révèle que les entreprises canadiennes accusent un important retard en termes d’investissements dans les équipements. Les chiffres actuels sont en effet les plus faibles des 10 dernières années puisque les entreprises préfèrent générer le maximum de profit au détriment des infrastructures. La Banque du Canada révèle d’ailleurs que les difficultés économiques rencontrées dans le pays seraient en grande partie dues à ce problème. Si le Canada n’est pas le seul pays concerné par le phénomène, son gouvernement serait cependant l’un des seuls à ne pas inciter suffisamment à l’investissement privé. La modernisation des équipements ainsi que l’innovation sont pourtant les bases du développement économique. L’un des auteurs du rapport souligne ainsi que la croissance à long terme du pays sera menacée si les investissements ne suivent pas.

Le Québec et l’Ontario loin derrière les autres provinces

Les entreprises du Québec et de l’Ontario prévoient d’investir respectivement 5 700 et 7 000 dollars par employé pour cette année 2014. Les deux provinces affichent ainsi les projections d’investissement les plus faibles du pays depuis les 30 dernières années. A titre de comparaison, les entreprises de la Saskatchewan investiront 26 400 dollars tandis que celles de Terre-Neuve-et-Labrador investiront 47 000 dollars par employé. La situation qui prévaut actuellement au Québec et dans l’Ontario est inexplicable d’autant plus que les régions manufacturières aux États-Unis présentent des investissements plus élevés et sans cesse croissants. Sont inclues dans ce rapport quelques issues pour relancer les investissements des entreprises locales : réduire les taxes et lancer une politique d’ouverture financière vers le secteur privé.

Ajouter un commentaire