Les parents financent les études de leurs enfants au Québec

Au Canada, les études supérieures coûtent cher mais il existe de multiples possibilités de financement. Cependant, les Québécois sont les premiers à estimer qu’il est du devoir des parents de financer les études de leurs enfants.

En effet, 52% des québécois pensent devoir aider partiellement leurs enfants, et 17% sont en faveur d’un financement complet, selon le sondage Education et finances de TD Canada Trust. Autre particularité propre au Québec, seulement 22% des parents québécois pensent que leur enfant doit contribuer au financement de ses études en travaillant, contre 31% des canadiens.


Mais les Québécois ont-ils les moyens de financer des études qui peuvent dépasser les 50 000 dollars par enfant ? Selon le sondage, les parents au Québec ne sont pas parmi les plus prévoyants puisque moins de la moitié des parents d’enfants mineurs n’ont pas commencé à épargner.

Il existe pourtant un régime enregistré d’épargne-études (REEE) qui permet aux parents de placer leur argent à l’abri des impôts en vue des études supérieures de leurs enfants dès leurs naissance. Si toutefois l’argent épargné n’était pas suffisant, les banques canadiennes offrent une ligne de crédit pour étudiant, solution souple et modulable de prêt à taux intéressant et à la durée allongée.

Ajouter un commentaire