Les prévisions de croissance du Canada revues à la baisse

Très optimiste, il y a quelques semaines quant à la capacité de l’économie canadienne à résister à la crise mondiale, la Banque centrale canadienne, par le biais de son gouverneur, Mark Carney revoit ses prévisions de croissance à la baisse.

L’économie canadienne montre des signes de faiblesse


Longtemps considéré comme un État prospère, le Canada commence à douter. Le gouverneur de la Banque centrale canadienne, Mark Carney a reconnu que la dégradation de l’environnement économique mondial due à une récession aux USA et à une crise persistante en Europe pénalise les exportations du pays. L’économie de ce géant de l’Amérique du Nord montre ainsi des signes de faiblesses. L’institution baisse ses prévisions de taux de croissance à 2,1 % pour cette année et à 2,2 % dans un an contre des prévisions de 2,4 % annoncées en avril dernier.

Le Canada compte sur une embellie européenne

L’économie canadienne se montre vulnérable aux effets de la crise et son avenir dépend du fait que les pays européens parviennent à contenir la crise. Mark Carney reste confiant et attend les effets positifs des mesures prises par ces derniers visant à rendre l’union monétaire plus forte. Malheureusement, la situation va de mal en pi aussi bien sur le grand continent qu’aux USA. La Fed pourrait d’ailleurs assouplir davantage sa politique monétaire si le contexte économique américain l’exige.

Exporter vers les pays émergents

Malgré une menace réelle sur l’économie, l’autorité monétaire propose encore une issue pour sortir le pays de cette situation. La baisse de la demande américaine et la chute des cours des matières premières sont les principales causes de la santé des exportations canadiennes. Alors, en explorant de nouveaux marchés comme ceux des pays émergents, les entreprises exportatrices pourront relancer leurs activités et l’économie en partant. Pour le moment, cette dernière vit grâce aux investissements privés et à la consommation.

source: lapresse

Ajouter un commentaire