Les québécois sont-ils perdus dans l’austérité?

« Le 1er avril 2015 n’est pas un jour comme les autres alors qu’entrent en vigueur une foule de mesures désastreuses qui ont permis au gouvernement libéral d’atteindre le déficit zéro sur le dos des familles et des employées de l’État. Le grand projet d’austérité permanente du gouvernement Couillard se concrétise aujourd’hui et ce sont les Québécoises qui vont en payer le prix », déplore la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé de Québec Solidaire.

L’austérité est-elle le bon chemin à prendre ? Je continue à penser que Oui si on ne veut pas refiler la facture à nos enfants et petits enfants plus tard avec des dettes insurmontables mais il est vrai que les temps sont durs. Très durs. Nous sommes taxés de partout, les salaires n’augmentent pas alors que les tarifs de l’épicerie augmentent, les assurances, les taxes pour les propriétaires (avec toujours moins de services), le prix de l’essence diminue mais le gouvernement pioche plus de taxes dedans, les loyers montent (conséquence directe du fardeau des taxes aux propriétaires), …bref on a du mal à respirer.


Pendant ce temps les étudiants manifestent contre l’austérité alors que beaucoup d’entre eux n’ont sans doute jamais travaillé et ne connaissent pas réellement le mot Austérité. Ce qui fait le plus mal dans leurs manifestations est sans doute le manque de revendications précises alors que pendant ce temps, le travailleur québécois paie les services policiers pour encadrer les mouvements de protestation, que chaque semaine de grève qui passe empêche les étudiants qui veulent étudier de le faire et refile une facture supplémentaire au contribuable en reportant les cours perdus…

En somme, on ne s’en sort pas. Qu’en pensez-vous ?

Ajouter un commentaire