Pour profiter pleinement de la retraite, l’Agence du revenu du Canada propose un instrument de placement très avantageux : le fameux REER ou Régime Enregistré Epargne Retraite.

Les grandes lignes du REER…


Toute personne âgée de moins de 71 ans et qui perçoit des revenus réguliers peut souscrire pour lui ou son conjoint, au REER. L’inscription s’effectue par l’intermédiaire des banques, des compagnies d’assurances ou encore les caisses populaires. Nombreux sont les Canadiens qui considèrent ce régime d’épargne comme un investissement très intéressant et lucratif.

En effet, cet argent placé n’est pas assujetti à l’impôt jusqu’à son retrait ; chaque somme investie dans ce placement bénéficie, en plus, d’une déduction fiscale auprès de l’Agence du revenu du Canada. En conséquence, l’argent fructifie plus rapidement et la différence avec les autres placements est flagrante. Le plafond de cotisation est établi selon les données économiques et est différent chaque année.

Les possibilités offertes par le REER…

Pour optimiser cet outil d’économie d’impôt, les Canadiens disposent de nombreuses options pour convertir la somme accumulée. Ils peuvent opter pour le fonds à intérêt quotidien, le fonds à intérêt garanti, ou encore le fonds de placement. D’autres solutions existent : les épargnants choisissent de transformer le régime enregistré d’épargne-retraite en un fonds de revenu de retraite (FERR).

Ce dernier permet à l’épargnant de percevoir des revenus réguliers, tandis que l’argent non utilisé continue à produire des intérêts. Les banquiers proposent aussi la piste de la rente : lorsque vous atteignez l’âge de la retraite, l’institution financière verse un revenu régulier fixe en contrepartie d’une cotisation.