Passe-temps : un investissement privilégié par les Canadiens aisés

Une étude menée par la BMO révèle que plus de 50 % de la population aisée du Canada investirait aujourd’hui dans un passe-temps. En effet, près de 20 % du portefeuille des Canadiens fortunés est consacré à un hobby.

Un placement divertissant


En procédant à une enquête sur les placements dans un hobby, BMO Banque privée Harris a découvert que plus de 50 % des Canadiens de la classe aisée investissent dans un passe-temps. 49 % trouvent ce type de placement divertissant, tandis que 44 % investissent dans un hobby pour allier placement et intérêts personnels. Divers autres motifs poussent également 26 % des Canadiens aisés à investir dans l’acquisition d’un patrimoine à transmettre à leurs enfants contre 23 % préférant placer leurs fonds en objets prenant de la valeur à long terme. Quelque 20 % effectuent également des placements en vue de faire valoir leur statut social.

Des objets qui fascinent

Entre les bandes dessinées et les oeuvres d’art, les investisseurs fortunés canadiens consacrent près de 20 % de leurs revenus à un hobby, qu’il s’agisse d’étoffer une collection ou de diversifier leur portefeuille. Les pièces de monnaie passionnent 22 % de ces investisseurs. 21 % des sondés se sont dits passionnés par les objets d’art, avec 20 % d’entre eux passionnés par les ouvrages antiques. Par ailleurs, les timbres authentiques passionnent 11 % de ces personnes aisées. Ce domaine est talonné par le vin qui séduit 10 % de la population riche du Canada. Les voitures anciennes de même que les objets sportifs de collection captivent également les investisseurs riches, respectivement à 7 % et 6 %.

source : bmo

Ajouter un commentaire