Resserrement des règles hypothécaires, la mesure qui divise

Jim Flaherty, ministre fédéral canadien chargé des Finances n’écarte pas un nouveau durcissement des règles régissant les hypothèques en matière de prêt immobilier pour ralentir la hausse des prix de l’immobilier.

Taxe Bienvenue


Une menace pour l’économie

Le ministre en charge des Finances du gouvernement fédéral, Jim Flaherty, à travers la mise à jour des notes de perspectives du Canada estime que la relance observée actuellement sur le marché de l’immobilier pourrait constituer une menace pour l’économie du pays. Celui-ci a indiqué que le marché canadien n’est pas à l’abri d’une bulle de l’immobilier et prône la vigilance. M. Flaherty n’exclut pas un nouveau durcissement des règles sur les hypothèques immobilières.

Le ministre Jim Flaherty explique que les entreprises immobilières ont enregistré ces derniers mois une forte progression de leurs ventes tandis que les prix de la pierre tendaient à flamber. Certes, la hausse est moins soutenue que lors des années précédentes, mais le technicien préfère se montrer prudent.

La réaction canadienne

La déclaration de M Flaherty n’a pas laissé indifférent le ministre du Québec en charge des Finances. En effet, Nicolas Marceau a fait part de son inquiétude quant aux éventuels impacts d’une telle mesure dans l’économie. Le technicien a par exemple indiqué que cette décision risque d’entamer l’enthousiasme des investisseurs sur le marché des biens résidentiels alors que ce dernier représente 7 % dans le PIB – Produit intérieur brut – du pays.

Ce technicien estime que mettre tous les marchés immobiliers des villes canadiennes dans le même sac est une grave erreur. Il a assuré par exemple qu’au Québec, les professionnels du secteur n’ont pas à se plaindre de leur situation. M. Marceau a invité son homologue du gouvernement fédéral à considérer les marchés au cas par cas.

[source]

Ajouter un commentaire