Un deuxième trimestre satisfaisant pour la Banque Nationale

La Banque Nationale a fait état d’un résultat meilleur que prévu au cours du deuxième trimestre de son exercice fiscal et décide de réviser à la hausse son dividende.

Un résultat au-delà des prévisions


Le trimestre clos le 30 avril s’est bien déroulé pour la Banque Nationale qui annonce avoir enregistré un résultat supérieur aux prévisions des experts sur la période. Le bénéfice net du groupe avait atteint 369 millions de dollars, faisant ressortir un BPA de 2,08 dollars contre une estimation anticipée de 1,98 dollar. Comparativement à la même période de l’année passée où le bénéfice de l’établissement valait 347 millions de dollars, la hausse est alors de l’ordre de 6,34 %. Il importe de noter que ces chiffres ne tiennent pas compte des éléments extraordinaires. Mais en dépit de ces résultats très prometteurs, les revenus sont en revanche ressortis en chute de 8 % pour glisser à 1 386 millions de dollars. Le consensus tablait sur 1 273 millions de dollars.

Hausse de 5 % du dividende

Le géant canadien a été conforté notamment par la performance du secteur gestion du patrimoine qui a vu son profit bondir de 20 %. C’est d’ailleurs l’activité principale du groupe d’après son président Louis Vachon lors d’un entretien téléphonique. Sur cette même tendance, le secteur des marchés financiers a également connu une hausse d’une ampleur équivalente. Les revenus des négociations ont progressé fortement jusqu’à atteindre 175 millions de dollars, précise pour sa part John Reucassel, de BMO Marché des capitaux. Notons que la banque montréalaise a dernièrement fait l’acquisition du groupe Wellington West Holdings et a pris également une participation dans HSBC. Au regard de cette situation, Banque Nationale a décidé d’augmenter son dividende de 5 %, à 0,87 dollar par action contre 0,83 dollar précédemment.

Ajouter un commentaire